Retour à la liste des usages

Lutte contre les espèces indésirables : baccharis, fougères

Les techniques hippomobiles peuvent s’avérer de précieuses alliées dans la lutte contre les espèces envahissantes. L’avantage est particulièrement appréciable pour les zones peu accessibles aux moyens motorisés.

Sur le littoral, l’arrachage de baccharis se pratique régulièrement, la plante colonisant les zones humides. L’utilisation du cheval permet ici de s’attaquer aux plants les plus résistants.

En milieu boisé ou ouvert, la technique du brise-fougères, effectué aux périodes les plus adaptées, permet d’en limiter la prolifération.

 PRÉSENTATION DE LA TECHNIQUE

Arrachage de baccharis
L’arrachage peut se faire de deux manières :
– une chaîne est enroulée autour du plant, et le cheval tracte pour arracher la plante
– dans le cas des plantes les plus importantes, un levier est introduit sous le tronc de la plante, pour démultiplier la force du cheval et obtenir plus facilement le déracinement du sujet.

Une fois la plante arrachée, elle est brûlée sur place, pour éviter la dissémination de la plante via ses graines  (un million de graines par pied, qui ont une durée de vie de 5 ans), racines ou branche.

Technique du brise-fougères
Un ou plusieurs rouleaux sont passés afin d’écraser les plants, à un moment où ils sont suffisamment avancés pour se briser sans se plier.

L’objectif est de créer une multitude de plaies sur la partie aérienne de la plante (tige et feuille) en la brisant (et surtout pas la couper) afin de forcer la fougère à puiser dans ses rhizomes (racines chargés de protéines) pour se revitaliser.
Fait en juin et septembre, la fougère est contrainte de vider ses « stocks » plutôt que de les remplir ce qui provoque un épuisement de la plante. À moyen terme (entre 2 et 5 ans), la zone envahie redevient ouverte aux autres espèces.

À noter : l’association PROMMATA a développé un outil brise fougères constitué de 3 rouleaux, permettant le passage sur des reliefs difficiles.

Accéder à la page PROMMATA sur le rouleau brise-fougères.

 

AVANTAGES

– Diminution des nuisances sonores, limitant le dérangement faunistique

– Accès à des zones non accessibles aux moyens motorisés lourds

– Diminution de l’impact sur le sol. L’empreinte est limitée par rapport aux engins motorisés (tractopelle à chenilles, bulldozer, tracteurs et remorques…)

– Moindre impact sur la flore.

  • Chantier de brise-fougères - Prestataire Équi veut le faire
  • Chantier de brise-fougères - Prestataire Équi veut le faire
  • Chantier brise-fougères mené par le conseil départemental d'Ille et Vilaine - 2015
  • Les tiges sont brisées (et non pas coupées) pour obliger la plante à puiser dans ses réserves
Lire la suite
Annexes