Retour à la boîte à outils

Généralités – Quelques chiffres clés sur les capacités d’un cheval

Vitesse

Vitesse moyenne d’un cheval au pas: de 3 à 6km/heure attelé

Vitesse moyenne d’un cheval au trot: 10km/heure

Le galop ne sera pas utilisé au cours du travail

Force

Un cheval de trait peut tracter environ 1,5 fois son poids. Un cheval de trait pèse entre 600 kg et 900 kg.

La force de traction à développer dépend non seulement du poids du véhicule, mais également du fait que ce véhicule soit roulant ou pas.

La topographie de la zone où travaille le cheval possède également une incidence sur l’effort qu’il aura à produire. Le cheval perd 50% de ses capacités sur une pente à 10%.

Temps de travail

Un cheval peut travailler jusqu’à 6 h par jour avec une pause repos /alimentation de 1h.

 

Données complémentaires :

L’effort fourni par l’animal va dépendre de la masse à déplacer ainsi que du terrain sur lequel on se déplace, ainsi que du dimensionnement de l’outil (résistance plus ou moins importante du sol, dans le cas d’un outil de travail du sol) ainsi que de nombreux facteurs: température, vent (pour les véhicules volumineux), humidité, nombre de démarrage (coup de collier).
À noter qu’un sol sec et dur pénalisera un travail à la charrue, mais favorisera le déplacement du cheval et d’un véhicule. Au contraire le sol humide favorisera le travail à la charrue et pénalisera le déplacement. Par contre, un sol détrempé pénalisera les deux.

La force augmentera considérablement en fonction de la pente, en gros pour une pente de 5% on multipliera l’effort par 3, pour une pente de 10% par 6 et par 9 pour une pente de 15%.
Le travail sera proportionnel à la distance parcourue.
La puissance nécessaire augmentera en fonction de la vitesse. À noter que les animaux expérimentés ralentissent lorsque l’effort augmente.

Une règle approximative donne pour la capacité de traction d’un cheval 10 à 15 % de sa masse, pour un travail de 6h00/jour au pas (cette règle est approximative car 2 chevaux de 500 kg ont une capacité de traction supérieure à un cheval de 1000 kg).
La formule exacte, tirée du livre « Le cheval dans ses rapports avec l’économie rurale et les industries de transports » par E. LAVALARD est définie par :

F= 30 x C2/H

F = force de traction en kgf
C= périmètre thoracique du cheval
H = hauteur au garrot

Pour un cheval de 1,56 m au garrot et de périmètre thoracique de 2,07 m on obtient: 82,4 kgf, soit si le cheval se déplace à 1m/s (3,6 km/h) une puissance de 808 W (1 cheval vapeur = 735 W).
Le cheval ayant une masse de 650 kg, l’autre formule nous donne une fourchette de 65 à 97,5 kgf.
Si la vitesse du cheval est doublé, il faudra diminuer le temps de travail (divisé par 2).

Évidemment la condition physique et l’entraînement du cheval sont primordiaux pour éviter un surmenage de l’animal.
La compétence du meneur est essentiel pour détecter les signes de fatigue, sachant qu’un surmenage léger mais quotidien entrainera une « usure » prématurée de l’animal.

Source : site de France Trait

 

  • Généralités – Quelques chiffres clés sur les capacités d’un cheval
Lire la suite