Domestiques et mignons

Courrier international rapportait en janvier 2015 un article de New Scientist sur une modification des critères physiques engendrés chez les animaux domestiqués : Taches, raccourcissement des dents et du museau, oreilles tombantes sont quelques-uns des critères physiques communs détectés, des individus dont le caractère docile serait prégnant. Les conclusions valent pour toutes les espèces, de la vache au chien. Pas de raison que les équidés ne soient pas concernés!

D’où peut être un grand succès à venir chez les appaloosa, maîtres incontestés de la tache équine? Pour ce qui concerne les traits, le percheron aurait aussi sans doute un bon créneau à prendre! Quoi que la taille de la tache n’étant pas précisée, les bretons rouans pourront peut être tirer leur épingle du jeu et être couronnés roi de la domestication? Quand au fait que les oreilles tombent, il ne semble pas encore y avoir d’individus équins concernés, à part peut être chez les asins?

L’article complet se trouve plus bas en annexe.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *