Ciné-débat Potatrac – Potager en traction animale

Le Réseau Faire à Cheval est heureux de vous inviter à la soirée film-débat Potatract « Potagers en traction animale: un + pour la Ville » qui se tiendra mardi 3 décembre à Rennes au Triangle, à partir de 19 h.

A l’occasion de la fête du cheval de Rennes La Prevalaye, le réseau Faire à cheval avait mis en place, en collaboration avec Equifaitquoi, une parcelle cultivée en traction animale. Cette parcelle avait été récoltée avec le public présent, et force est de constater que petits et grands s’étaient montrés enthousiastes à voir le cheval travailler, et à travailler avec lui. Pour transformer l’essai, le réseau Faire à cheval imagine une utilisation plus pérenne du cheval agricole dans le paysage urbain rennais. Pourquoi pas l’intégrer par exemple aux potagers urbains en place?
Afin d’échanger sur cette idée, Faire à cheval organise donc, avec les associations La Bonne Assiette et Les Cols Verts, une soirée Films Débat sur le sujet. Le thème vous intéresse? Vous auriez des idées ou compétences à apporter? Alors venez échanger avec nous sur ces questions!

Comment intégrer le cheval ou l’âne aux expériences de potagers urbains existant à Rennes? Sur quelle base et par quels moyens? Débat avec diffusion de vidéos d’expériences en Bretagne et en France, et présence d’associations, professionnels, élus et décideurs, chercheurs… Ouvert à tous, entrée libre. Places limitées.

  • Renseignements complémentaires:
 Coordinatrice régionale Faire à Cheval: Hélène Morel au 06 46 04 47 73  – reseaufaireacheval@gmail.com

Autre interlocuteur pour ce projet: Jean-Charles Michel 06 30 52 90 15 – jeancharlesmichel@gmail.com


Potatract : Potagers en traction animale

Des compagnons équidés pour Rennes ville vivrière

Vouloir développer les cultures vivrières à Rennes amène naturellement à s’interroger sur les formes d’énergie que requiert cette forme d’agriculture urbaine. (1) Si elle fait appel prioritairement à la force des jardiniers-maraîchers, il arrive que ceux -ci, pour certaines tâches, emploient des engins à moteurs thermiques. Des véhicules motorisés y sont aussi utilisés pour les déplacements routiers annexes (acheminement de matériel, produits du sol…).

La traction animale (équine ou asine), énergie renouvelable d’une réelle efficacité lorsque les parcelles s’y prêtent, est laissée de côté, souvent par ignorance de son adaptation aux cultures vivrières actuelles (outils modernes, équidés dressés en méthode douce…). Recourir aux chevaux ou aux ânes présente pourtant un intérêt avéré qui va bien au delà de la seule dimension énergétique (création de lien social, fédération des initiatives, présence animale apaisante, quasi-thérapeutique…)

La démarche que propose, au bénéfice de tous (acteurs des jardins et citoyens), le réseau Faire à Cheval, vise à convaincre jardiniers et décideurs de la nécessité de donner une vraie place à l’énergie animale dans un maximum de cultures vivrières du secteur de Rennes (jardins partagés ou solidaire, fermes urbaines..).

Elle s’appuie sur les expériences menées localement par divers partenaires: Equi Fait Quoi? Ecocentre de la Taupinais, ferme des Gayeulles, jardin des Mille Pas, fête de la Prévalaye (Faire à Cheval, Anes de Bretagne)…

Plus largement, l’initiative entend renforcer la présence du vivant en ville et aiguiser le regard des populations urbaines sur la contribution de la biodiversité domestique animale à un mieux-être global..

(1) A l’échelle de la planète, selon la FAO, près de deux paysans sur trois cultivent à la main, un sur trois a recours l’énergie animale et quelques % utilisent des tracteurs, motoculteurs et autres engins à moteur thermique

Lire la suite
Le Triangle
Boulevard de Yougoslavie
35000 RENNES

Jean-Charles MICHEL
jeancharlesmichel@gmail.com


Si vous souhaitez participer en tant que collectivité ou bénévole à cet événement, aux côté du réseau Faire à cheval, n'hésitez pas à nous le signaler dans la cadre "message" ci-dessous. A bientôt.







J'accepte la politique de confidentialité définie dans les mentions légales*