Quand le cheval se fait acteur de la transition énergétique

L’expérience d’Ungersheim, en Alsace, un village en transition, qui souhaite s’affranchir de l’utilisation du pétrole, mérite d’être connue. Basée sur une politique des petits pas, le projet a débuté il y a 8 ans et prend aujourd’hui bonne forme. La cantine, bio, confectionne 500 repas par jour, pour la ville et 7 autres villes voisines. Elle est alimentée par une exploitation locale de maraîchage, qui a aussi pour objectif de limiter son utilisation de ressources pétrolières. Et comment procéder, pour limiter l’utilisation de pétrole du tracteur ? En faisant appel à la force animale, il devient possible de passer outre les consommations d’énergie fossile. Et le cheval, la ville connaît déjà, puisque les enfants sont transportés à l’école en calèche par Richelieu, qui effectue également l’arrosage des jardinières.

 

 

Lire la suite
Annexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *